Le tahitien interdit à l’assemblée territoriale de Polynésie française

jeudi 29 novembre 2007
 Christian PUREN

Le 29 mars 2006, le Conseil d’Etat a annulé une disposition du règlement intérieur de l’Assemblée Territoriale de la Polynésie française qui mettait sur un pied d’égalité les langues française et tahitiennes, chacun pouvant s’exprimer dans la langue de son choix.

Cette décision basée sur l’article 2 de la Constitution française qui fait du français la seule langue officielle sur le territoire de la République n’avait été suivie d’aucun effet à Papeete, les élus polynésiens considérant les 2 langues comme leurs langues de travail habituelles.

L’Assemblée Nationale de Paris a décidé de sévir en votant dans la nuit de jeudi à vendredi un amendement soutenu par le rapporteur Jérôme Bignon (UMP) à la loi portant sur l’organisation électorale de la Polynésie présentée par C. Estrosi ( en charge de l’Outre-Mer), amendement qui interdit l’usage du tahitien (et de ses différentes formes locales) dans les débats de l’assemblée polynésienne et fait du français la seule langue d’usage officielle.

Lire la suite


—Ag

50/131
131/131
37/131
16/131
7/131
68/131
9/131
9/131
15/131
12/131
24/131
38/131
7/131
22/131
10/131
7/131
7/131
7/131
21/131
40/131
14/131
14/131
26/131
27/131
7/131
8/131
17/131
7/131
7/131
8/131
33/131
23/131
32/131
23/131
14/131
13/131
13/131
17/131
17/131
27/131
11/131
15/131
10/131
16/131
54/131
8/131
20/131
7/131
10/131
18/131
7/131
10/131

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE