Les Langues Modernes, 1/2008 : L’intercompréhension

samedi 29 mars 2008

Ci-dessous ne se trouvent que les résumés des articles.
Tous les articles de ce numéro, qu’ils aient été publiés à l’origine dans la revue papier ou sur le site, sont publiés dans l’espace abonnés du site et donc accessibles à tous ceux ayant un abonnement en cours aux Langues Modernes.


coordonné par Christian Degache et Silvia Melo

Éditorial, par Bernard Delahousse et Marie-Pascale Hamez [Revue et site en accès libre]
Clin d’oeil, par Benoît Cliquet [ Revue, et site en accès libre ]
La note du Président, par Sylvestre Vanuxem [Revue, et site en accès libre ]

Le dossier : "L’intercompréhension"

Introduction : Un concept aux multiples facettes par Christian Degache & Sílvia Melo

[Revue et bibliographie sur le site ]

Que peut apporter la didactique de l’intercompréhension aux systèmes éducatifs européens ?, par Franz-Joseph Meissner

[Revue et version longue sur le site ]
Résumé
Les recommandations de l’Union européenne fournissent des repères fondamentaux pour le développement de nos systèmes éducatifs nationaux. Dans l’Union, caractérisée par sa diversité linguistique et son multilinguisme ainsi que par son statut de société cognitive où l’apprentissage tout au long de la vie concerne un nombre toujours croissant de citoyens, ceci vaut en particulier pour l’apprentissage des langues et l’autonomisation des apprenants. Le déploiement d’une didactique du plurilinguisme, au centre de laquelle on trouve l’intercompréhension, peut être en partie une réponse efficace de l’école aux nouveaux défis. Sur la base des expériences allemandes, cet article examine dans quelle mesure la didactique de l’intercompréhension, entre-temps solidement implantée dans la théorie de l’enseignement des langues vivantes, pourra améliorer l’apprentissage des langues en milieu scolaire.

Les enseignants d’allemand et le plurilinguisme, par Françoise Crochot

[Revue]
Résumé
Résultats d’une enquête menée auprès des participants au congrès de l’association internationale des professeurs d’allemand, Graz , août 20051
À travers les résultats d’une enquête destinée à mesurer l’ouverture des enseignants de langues au plurilinguisme, on verra que la formation à l’intercompréhension peut se heurter à un certain nombre d’obstacles d’ordre didactique. En effet, il ressort de cette recherche que des enseignants par ailleurs très au fait des innovations en didactique des langues et ouverts à leur mise en pratique peuvent se montrer réticents lorsqu’il s’agit de focaliser leur enseignement sur le développement de compétences partielles alors que celles-ci constituent l’essence même de la didactique de l’intercompréhension. Les attitudes varient cependant selon la « nature » de la langue enseignée : les natifs qui enseignent leur langue maternelle en tant que langue seconde se montrent globalement plus favorables que leurs collègues non natifs professeurs de langue étrangère.

Le projet VRAL, une expérimentation en milieu scolaire de l’intercompréhension orale entre langues parentes par Sandrine Caddéo & Dominique Chopard

[Revue et annexe sur le site ]
Résumé
Le projet VRAL (Voie “romaine” à l’apprentissage des langues) s’inscrit dans la recherche sur l’intercompréhension entre langues parentes. Il présente au moins trois aspects originaux : le choix de travailler sur l’oral, une dimension de la langue nettement plus complexe que son versant écrit ; d’inclure le roumain qui est rarement pris en compte dans les travaux de ce type sur les langues romanes ; de s’adresser à un jeune public en milieu scolaire (enfants de 8 à 10 ans). Le projet a cherché à sonder quelques-uns des processus de compréhension d’une langue nouvelle ou peu connue comme la recherche d’indices extra-linguistiques (par exemple les attitudes des acteurs de la communication) et/ou d’indices linguistiques (rapprochements mélodiques, intonatifs, associations de sonorités, d’unités lexicales… en lien avec la langue maternelle ou une autre langue connue). Dans une perspective d’action-recherche, des expérimentations dans plusieurs classes de primaire ont été mises en place avec, au préalable, une formation des enseignants volontaires.

Itinéraires romans, par Dolores Álvarez & Manuel Tost

[Revue et annexes sur le site ]
Résumé
Avec la prise en compte progressive d’un plurilinguisme généralisateur, l’enseignement-apprentissage des langues semble en train d’évoluer. De nouveaux matériels dans le domaine de l’intercompréhension voient le jour, tels les Itinéraires romans, qui se veulent innovants sur plusieurs points. Dans les pages qui suivent, après avoir décrit succinctement ce didacticiel en ligne pour enfants et adolescents, il sera précisément question du renouveau annoncé de la DDL qui passe, selon les auteurs de l’article, par une prise en considération délibérée de la proximité des langues et des correspondances typologiques discursives.

Programme de formation et parcours personnels d’apprentissage professionnel, par Ana Sofia Pinho & Ana Isabel Andrade

[Revue et version longue sur le site ]
Résumé
Dans le cadre de la formation initiale des enseignants de langues, nous assistons à une préoccupation croissante pour la capacité à former à la valorisation du plurilinguisme et de l’intercompréhension. Les auteures présentent ici un programme de formation qui vise à comprendre le potentiel formatif de l’intercompréhension au niveau de la (re)construction de l’identité de professeurs-stagiaires. Elles exposent les principes et les stratégies du programme de formation mis en pratique, en prenant comme exemple le cas d’une professeur-stagiaire dont nous avons recueilli des données discursives tout au long des activités du programme. L’analyse de données les amène à conclure que le concept d’intercompréhension peut être un moteur de (trans)formation de l’enseignant de langues à différents niveaux de son développement y compris la dimension éthico-politique.
Mots clés : intercompréhension, connaissance didactique, identité professionnelle, images des langues

Intégrer l’intercompréhension à l’université, par Encarnación Carrasco Perea & Christian Degache & Yasmin Pishva

[Revue, annexe et version longue sur le site ]
Résumé
L’approche plurielle « Intercompréhension romane » constitue l’aboutissement institutionnel des recherches didactiques conduites depuis une quinzaine d’années par le laboratoire Lidilem de l’Université Stendhal et ses partenaires (projets Galatea et Galanet). C’est dans ce contexte que nous avons entrepris d’intégrer, dans le cadre d’un dispositif de Formation en Langues Ouverte et à Distance Interuniversitaire (projet FLODI), une formation hybride visant l’intercompréhension romane. Destinée à des étudiants d’une université française, le français est donc nécessairement une langue de référence pour ce public. Mais nous avons fait le choix de viser, outre les compétences de compréhension plurilingues, les compétences de production dans une langue romane étrangère dominante, l’espagnol ou l’italien. Une de ces deux langues va donc jouer le rôle, en plus du français, de langue-pont vers les autres langues romanes, d’où la désignation d’apprentissage répercuté.

Au-delà des familles de langues : le projet Eu&I par Maria Filomena Capucho & Katja Pelsmaekers

[Revue et annexes sur le site ]
Résumé
Le Projet Eu&I s’inscrit dans la tradition de la recherche linguistique et didactique autour de la notion d’intercompréhension. Toutefois, l’équipe d’EU&I a essayé de développer une nouvelle perspective théorique de cette notion, visant son application à des situations qui dépassent la parenté linguistique. Elle présente ici les fondements théoriques sous-jacents à la définition du concept d’intercompréhension utilisée dans le cadre de ses travaux, ainsi que des activités pratiques concernant plusieurs domaines linguistiques et pragmatiques, visant la découverte de langues inconnues ou peu connues des apprenants, la réflexion sur les stratégies de compréhension et la conscience plurilingue. Ces activités ont été testées et utilisées dans des contextes d’apprentissage concrets, dans les différents pays partenaires. Les auteures en ont choisi une, Les Journaux, qu’elles prennent comme illustration concrète de leur démarche, et qui pourra être adapté et utilisé dans d’autres contextes de formation.

Mots clés : intercompréhension, compréhension multilingue, compétence discursive, langues éloignées.

Le programme Sapir, par Mélisandre Caure, Tilman Chazal & Jean-Emmanuel Tyvaert

[ Article supplémentaire en accès réservé sur le site ]
Ce texte fait une proposition de rénovation de l’enseignement des langues étrangères par la mise en place d’une phase préalable de contacts avec plusieurs langues par l’observation directe de textes dans ces langues. Il s’agit d’en comprendre le sens en mobilisant des compétences linguistiques générales liées à la maîtrise de la langue maternelle.

Former des professeurs de langues par et pour l’intercompréhension, une étude en situation de formation continue par Mónica Bastos & Maria Helena Araújo e Sá

[ Article supplémentaire en accès réservé sur le site ]
Résumé
L’intercompréhension, en tant que le processus et le résultat de l’engagement communicatif des sujets, ne peut pas être réduite au domaine des compétences, notamment celles de compréhension. Elle est d’avantage liée à plusieurs axes de développement d’une éducation plurilingue et interculturelle, de plus en plus valorisée dans les orientations politiques et éducatives européennes. Par conséquent, ce concept joue un rôle central dans la formation des professeurs de langues. Les auteures décrivent ici un programme de formation continue de professeurs de langues (anglais, français et portugais) de la région d’Aveiro (Portugal). Ce programme vise au développement de compétences professionnelles, notamment en ce qui concerne la conception, planification, exécution et évaluation d’activités pédagogiques orientées vers une Didactique de l’Intercompréhension.

De l’exploitation des genres textuels et types discursifs par Araceli Gómez Fernández & Isabel Uzcanga Vivar

[ Article supplémentaire en accès réservé sur le site ]
Résumé
Le Groupe de Travail de Linguistique Française de l’Université de Salamanque est en train d’élaborer un projet d’enseignement de quatre langues romanes (catalan, français, italien et portugais), qui s´inscrit dans le domaine de la compréhension plurilingue. Il est abordé sous différents angles : linguistique, didactique, informatique et ergonomique. Méthodologiquement, il se fonde sur l´exploitation des structures discursives, puisque nous considérons que l´identification des genres textuels et des types discursifs est un point de départ nécessaire à la réception correcte des textes, permettant ensuite de faire les bonnes inférences au niveau de la microstructure. D´un point de vue informatique et ergonomique, une ressource linguistique pérenne et une interface utilisateur capable de créer et d´exploiter les ressources ont été créées, à l’intention d’un public universitaire et professionnel hispanophone. Ce projet comprend 25 unités didactiques quadrilingues.

Hors-thème

La simulation globale historique, par Jérôme Béliard & Guillaume Gravé-Rousseau

[ Article supplémentaire en accès réservé sur le site ]
Résumé
Le projet de simulation globale historique est parti d’une triple rencontre : celle d’un professeur de langue 2 (L2) ayant déjà mené des simulations globales classiques, d’un professeur d’histoire expérimenté dans l’enseignement en DNL (discipline non linguistique) et en L2, et d’un système éducatif particulièrement original, celui des écoles européennes, (plus particulièrement de l’École européenne de Luxembourg dans laquelle toutes les nationalités de l’Union européenne sont représentées). Il s’agissait pour nous d’une part de renforcer l’identité, la culture et la citoyenneté européenne de nos apprenants par l’étude de nos textes fondateurs, d’autre part d’essayer de tirer le meilleur parti linguistique de l’enseignement des Sciences humaines en langue 2.

Comptes-rendus de lecture

[Revue]

Les États du monde de Michel Arrouays, par Daniel Thomières

[Revue]

Histoires de familles/Historias de familias, de Jocelyne Accardi par Catherine d’Humières

[Revue]

C’était il y a…

Voltaire Polyglotte : il y a 99 ans dans Les Langues Modernes par Francis Wallet Revue, et site

Livres reçus par Jean-François Brouttier [Revue]


Pour s’abonner aux Langues Modernes

Pour commander le numéro à l’unité.


51/130
130/130
35/130
19/130
7/130
7/130
14/130
12/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
35/130
7/130
19/130
10/130
7/130
7/130
22/130
42/130
23/130
22/130
7/130
7/130
17/130
7/130
8/130
7/130
31/130
19/130
32/130
23/130
12/130
9/130
14/130
16/130
19/130
24/130
10/130
15/130
10/130
8/130
16/130
54/130
20/130
7/130
10/130
19/130
7/130