Les Langues Modernes, 2/2008 : « Le Cadre européen : où en sommes-nous ? »

lundi 23 juin 2008

Ci-dessous ne se trouvent que les résumés des articles.
Tous les articles de ce numéro, qu’ils aient été publiés à l’origine dans la revue papier ou sur le site, sont publiés dans l’espace abonnés du site et donc accessibles à tous ceux ayant un abonnement en cours aux Langues Modernes.


Coordonné par Pierre Frath

Éditorial par Bernard Delahousse & Marie-Pascale Hamez [Revue et site en accès libre]
Clin d’œil par Benoît Cliquet [ Revue, et site en accès libre ]
La note du Président par Sylvestre Vanuxem [ Revue, et site en accès libre ]
In memoriam Marielle Deslandres par Bernadette Grandcolas et Hélène Ladevie [ Revue, et site en accès libre ]

Le dossier : « Le Cadre européen : où en sommes-nous ? »

Introduction : Le "Cadre européen commun de référence pour les langues et le Portfolio européen des langues : où en sommes-nous ?", par Pierre Frath

[Revue]
Le thème de ce numéro des Langues Modernes (2/2008) a été choisi en 2005, avec l’idée qu’une certaine expérience collective aurait été accumulée en 2007, dont nous pourrions faire état en 2008, ce qui pourrait apporter aide et éclaircissement aux enseignants engagés dans l’action à ce moment-là. Disons tout de suite que nous n’avons pas été submergés par les propositions d’articles, signe sans doute que l’expérience collective dans le domaine est encore manquante. En revanche, les réactions des collègues nous ont montré qu’il existe un réel intérêt pour la problématique du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) et du Portfolio européen des langues (PEL), généré sans doute en grande partie par la décision du ministère de l’Éducation nationale de les introduire dans le système scolaire, ce qui produit de l’intérêt, mais aussi une certaine inquiétude.
Nous avons essayé de faire un numéro informatif, mais qui aborde également certaines questions de fond. Les enseignants un peu chevronnés ont déjà vécu d’innombrables épisodes d’hubris didactique avec des lendemains qui ne chantent pas forcément : qu’on se rappelle l’audio-visuel, l’audio-oral, l’approche communicative, la pédagogie différenciée, le notionnel-fonctionnel, l’enseignement assisté par ordinateur, et ainsi de suite. Il faut donc garder la tête froide et examiner les choses avec esprit critique. Comme le lecteur n’a peut-être qu’une vague connaissance du CECRL et du PEL, voire aucune, nous commençons cette introduction par une présentation rapide.

"Le CECRL : compte-rendu du débat critique dans l’espace germanophone", par Anne Friederike Delouis

[Revue]
Résumé
L’article s’intéresse à la réception du CECRL dans l’espace germanophone. Depuis 2001, la réaction a été double : d’une part, elle est caractérisée par une assimilation des nouvelles normes au niveau institutionnel ; d’autre part, la publication de la traduction allemande du CECRL a été suivie d’un débat passionné dans le cercle des chercheurs en didactique. L’article résume et évalue les points essentiels de ce débat : une critique du concept du plurilinguisme, le traitement insatisfaisant du rôle particulier de l’anglais (oublié en principe, omniprésent en pratique), des imprécisions et des lacunes dans les domaines de la linguistique et de la didactique des langues, entre autres.
Key-words : European Framework of reference, multilingualism, action-oriented approach, debate, German-speaking research in language learning

PDF - 1.3 Mo
Le CECRL : compte-rendu du débat critique dans l’espace germanophone

"Le CECRL et le PEL au collège : les mains dans le cambouis", par Sylvie Sagol Marc

[Revue]
Résumé
Le modèle actionnel n’incite en rien au formatage des enseignements, mais il en va différemment dans les instructions et programmes officiels français. La nécessité de formation se fait fortement sentir, sous peine de voir s’installer une autre fracture, la « fracture pédagogique » qui semble fortement liée à la « fracture numérique ». Enseignants et élèves sont co-acteurs du lien social que développe l’école. L’enseignement-apprentissage des langues semble de plus en plus se mettre au service de ce projet.
Key-words : European Framework of Reference ; European Language Portfolio ; self-study ; secondary schools ; teacher training

" « Alors, m’sieur, on est dans l’groupe des nuls ? » - Les groupes de compétences au lycée", par Pierrick Hardaloupas

[Revue]
Résumé
Cet article se propose de présenter et d’analyser une expérimentation menée en classe de seconde dans les cours de langue. La mise en place de groupes de compétences, en adéquation avec les programmes officiels indexés sur le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), suscite interrogations et débat, notamment dans son assimilation à l’instauration de groupes de niveau. L’analyse du dispositif n’escamote pas la question et tente d’y répondre.
Key-words : Common European Framework of Reference, competence groups, level groups, teamwork, assessment.

"Les groupes de niveau de compétence en seconde : un bilan", par Véronique Repeczky

[Revue]
Résumé
La mise en place du CECRL dans un établissement scolaire demande réflexion, organisation, et remise en cause des pratiques pédagogiques. Elle ne peut se faire qu’avec l’adhésion des enseignants, et une bonne cohésion de l’équipe de langues. Si elle est plutôt positive pour les élèves, elle comporte un certain nombre de limites exposées ci-dessous, en termes de moyens en matériel et en heures d’enseignement, ainsi que pour la notation/évaluation.
Key-words : Common European Framework of Reference, levels of language proficiency, teaching practices, marking, positive assessment.

"Une expérimentation du PEL à l’université", par Gail Taillefer

[Revue]
Résumé
Le Portfolio européen des langues (version CercleS1, 2002) a été introduit en 2004-2005 auprès des étudiants en première année d’Administration économique et sociale à l’Université des Sciences Sociales de Toulouse — une cohorte d’environ 800 personnes au total — comme partie intégrante de leur enseignement obligatoire de langue étrangère. Chez ces primo-entrants plutôt fragiles dans le contexte universitaire français, le bilan s’est révélé mitigé, reflétant peu de renforcement de la « conscience langagière », mais offrant en même temps des indications encourageantes d’une certaine prise de responsabilité de leur apprentissage linguistique par les apprenants et ouvrant une réflexion pédagogique. L’article présentera l’inspiration de cette expérience, sa mise en oeuvre méthodologique, son évaluation et l’analyse du bilan avec ses implications pédagogiques et institutionnelles.
Key-words : European language portfolio, first year university, language awareness, pedagogical reflection, integrated curricula, language policy.

"S’approprier le CECRL : le projet culturel", par Brigitte Lepez

[Revue]
Résumé
À partir de l’expérience d’un centre de langue à l’université de Lille 3 qui a adopté le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) dans ses pratiques de classe et ses curricula dès la rentrée 2003-2004, du niveau A1 au niveau C2, nous étudierons les évolutions pédagogiques, avec les apports mais aussi les problèmes que ces choix didactiques ont entraînés. Récit d’une aventure didactique en trois phases : découverte, application expérimentale et appropriation dynamique grâce à une pédagogie de la tâche et notamment le projet culturel. Les principes des projets culturels sont transférables pour l’enseignement des langues en milieu universitaire, et transposables pour l’enseignement secondaire.
Key-words : Common European Framework of Reference, action-oriented approach, communicative pedagogical tasks, creative communicative activities, authentic communicative context

"Évaluer la réception de l’oral avec le CECR", par Isabelle Boneu et Martine Eisenbeis

[Revue]
Résumé
Comment évaluer la réception de l’oral en se basant sur le CECRL ? Cet article présente le bilan d’une réflexion sur les apports du CECRL pour l’harmonisation de l’évaluation finale de la réception de l’oral sur différents niveaux, au sein d’un centre universitaire de français langue étrangère. Nous proposons d’abord de rendre les descripteurs du CECRL opérationnels afin de mieux choisir et distinguer les supports de l’évaluation (forme et contenu). Faisant néanmoins le constat que les autres étapes de cette harmonisation (élaboration des questionnaires et des critères de correction, passation des examens) ne sont pas évoquées par le CECRL, nous apportons ensuite quelques éléments de réponses sur ces points.
Key-words : Listening comprehension, French as a foreign language, Common European Framework of Reference, Testing, Assessment criteria

"Un exemple de projet dans une perspective actionnelle", par Émilie Perrichon

[ Article supplémentaire en accès réservé sur le site ]
L’apparition d’une « perspective actionnelle » dans le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues influence fortement l’enseignement-apprentissage des langues-cultures étrangères. Il s’agit de mettre en lien agir social et agir d’apprentissage afin de fournir aux apprenants les outils nécessaires pour agir en société. Un type de tâche favorise tout particulièrement ce lien : le projet pédagogique. C’est à travers un exemple tiré de ma pratique enseignante de français langue étrangère en Croatie, que je propose des clés pour la mise en place de projets dans une perspective actionnelle.
Key-words : Action-based approach, Common European Framework of Reference, pedagogical project, task based learning, theory of action.

Hors-thème

"Changer le paradigme de l’enseignement de la compréhension écrite : enjeux et modalités", par Ray Cooke et Émilie Boujut

[Revue]
Résumé
Augmentation des effectifs d’étudiants, croissance des secteurs mastère et doctorat, difficulté accrue d’employer et de coordonner des équipes de vacataires : dans le nouveau système LMD où les universités sont appelées à faire encore plus à moyens quasi constants, il est devenu urgent de réfléchir à de nouvelles modalités d’enseigner des compétences fondamentales pratiquées traditionnellement en enseignement dirigé. Un tel exemple est l’apprentissage de la compréhension écrite en anglais en licence des sciences humaines. Cet article traite des enjeux d’un changement de paradigme jugé dorénavant nécessaire et donne quelques exemples des temps pédagogiques qui en découlent.
mots-clés
Compréhension écrite, secteur LANSAD, contraintes structurelles, nécessaires changements .

Compte-rendus de lecture

L’approche par compétences dans l’enseignement des langues, de Jean-Claude Beacco, par Jean-Jacques Richer

[Revue]

Livres reçus par Jean-François Brouttier
[Revue]

Vie de l’association
[Revue]


Pour s’abonner aux Langues Modernes

Pour commander le numéro à l’unité.


51/130
130/130
35/130
19/130
7/130
7/130
13/130
12/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
34/130
7/130
19/130
10/130
7/130
7/130
21/130
42/130
23/130
22/130
8/130
7/130
17/130
7/130
8/130
7/130
31/130
17/130
32/130
23/130
12/130
8/130
14/130
16/130
19/130
23/130
9/130
15/130
10/130
8/130
16/130
54/130
20/130
10/130
19/130
7/130
10/130