FLE ? FLS ? Quelles définitions pour la didactique ?

Le point de vue du dictionnaire de didactique du français langue étrangère et seconde
lundi 4 septembre 2006
 Marie-Pascale HAMEZ

CUQ Jean-Pierre, (dir.), 2004, Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et seconde, Paris, Asdifle, CLE International.

"Un outil de référence scientifique faisant le point sur les connaissances actuelles en didactique des langues.
Cet ouvrage est destiné aux étudiants, aux professeurs et aux chercheurs concernés par la formation, l’enseignement, la recherche en France et dans le monde, dans les domaines de la linguistique, de la psychologie, des sciences de l’éducation, de la sociologie, de l’anthropologie et des sciences de l’information et de la communication.
Il rassemble plus de 660 concepts et notions dont la rédaction a été confiée à 111 spécialistes parmi les plus compétents et reconnus du domaine. Un glossaire plurilingue complet offre pour chaque entrée du dictionnaire une proposition d’équivalence en allemand, anglais, espagnol, italien et portugais." (Annonce de l’ASDIFLE.)

Extrait de l’article « DIDACTIQUE : »En Sciences de l’éducation, on parle de didactiques des disciplines pour faire référence à des discours sur des corps de pratiques et à un travail de réflexion sur l’ensemble des disciplines scolaires, y compris les langues vivantes. Toutefois, la didactique des langues (DDL) se distingue des didactiques des autres disciplines par deux traits principaux (Cicurel) :
- la DDL n’a pas de discipline objet, c’est-à-dire que son objet n’est pas l’appropriation par l’apprenant de savoirs construits par des disciplines comme la linguistique ou les études littéraires,
- le mode d’appropriation d’une langue est double : l’apprentissage et l’enseignement des langues sont en concurrence avec un mode d’appropriation naturel, l’acquisition, ce qui n’est le cas d’aucune autre discipline.
Dans une première approche, on peut dire que la didactique est issue de la pédagogie qui en est la plus ancienne et la plus courante dénomination. Mais dans les années 1970, ce terme qui concerne à l’origine l’enseignement aux enfants est apparu à beaucoup au mieux comme une sorte de philosophie de l’éducation ou comme une psychologie appliquée, et au pire comme un art d’enseigner sans véritable ambition scientifique.
Aujourd’hui encore l’accord est loin d’être fait entre chercheurs sur l’appartenance épistémologique de la DDL et, par conséquent, de celle de la didactique du français langue étrangère et seconde. Fait-elle partie des sciences de l’éducation ou des sciences du langage ? Dans ce dernier cas, peut-elle être autre chose qu’une linguistique appliquée ? Peut-elle enfin être une discipline autonome au sein des sciences humaines ?

/.../

« Toutes les langues enseignées, et parmi elles le français, peuvent faire l’objet d’une didactique spécifique. Mais l’enseignement du français ne saurait lui-même être saisi comme un ensemble homogène, et la première distinction utilisée est fondée non pas sur la langue mais sur l’apprenant. Si celui-ci s’est approprié cette langue de façon naturelle au cours de sa première socialisation, on le dira locuteur de langue maternelle (LM).Si au contraire le français n’est pas pour lui une langue première, on le dira locuteur de langue étrangère ou seconde (LS). Cette différence est prise en compte par deux sous-ensembles de la didactique du français : la didactique du français langue maternelle (DFLM) et la didactique du français langue seconde (DFLES). Mais la DFLM entretient des liens de nature didactique et non pas linguistique avec la didactique des autres langues maternelles et il en va de même de la DFLES avec la didactique des autres langues étrangères. C’est pourquoi la DFLES est aujourd’hui plutôt conçue comme un sous-ensemble de la didactique des langues étrangères et secondes que comme un sous-ensemble d’une hypothétique didactique du français. »

Le Dictionnaire de didactique du FLES précise ensuite les différentes déclinaisons de la langue : langue cible, langue de départ, langue de référence, langue de scolarisation, langue dominante, langue dominée, langue étrangère, langue maternelle, langue minoritaire, langue mixte, langue nationale, langue officielle, langue partenaire, langue première, langue privilégiée, langue seconde, langue source, langue standard, langue véhiculaire, langue vernaculaire, langues et cultures d’origine, langues et cultures régionales, langue voisine.

CUQ Jean-Pierre, (dir.), 2004, Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et seconde, Paris, Asdifle, CLE International.


Sur le site de RFI, une interview de Jean-Pierre Cuq, réalisée par Mathilde Landier en avril 2004.


Plus d’infos sur les pages FLE et FLS du site de l’APLV, ainsi que dans sa rubrique CECRL.


50/130
130/130
35/130
16/130
7/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
35/130
7/130
20/130
10/130
7/130
7/130
7/130
22/130
41/130
13/130
12/130
23/130
22/130
7/130
7/130
17/130
7/130
8/130
32/130
19/130
32/130
23/130
12/130
10/130
14/130
16/130
17/130
24/130
10/130
15/130
10/130
16/130
54/130
8/130
20/130
7/130
10/130
19/130
7/130
10/130

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE