“Whistled Languages” Reveal How the Brain Processes Information

dimanche 4 décembre 2016
 Laure PESKINE

Un article du 22 novembre 2016 à lire dans le Scientific American. En anglais.

Avant le développement des communications électroniques les populations villageoises utilisaient des variantes sifflées de leurs langues pour communiquer d’une colline à l’autre ou même d’une maison à une autre.

Hérodote mentionnait déjà les langues sifflées dans le livre IV de ses Histoires, mais ce n’est que récemment que les linguistes ont entrepris des recherches sur cette forme de communication désormais en voie de disparation.
Des recherches récentes mettent en évidence l’existence des langues sifflées dans le monde entier. Environ 70 groupes humains à travers le monde communiquent ainsi, ce qui est plus que la douzaine de groupes identifiées jusqu’ici.
Des linguistes s’efforcent d’attirer l’attention sur ces langues et aux Canaries on enseigne désormais la variante sifflée de la langue locale. Une langue sifflée constitue autant un héritage culturel qu’un moyen d’étudier la façon dont le cerveau traite l’information.


Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE