« Vers un nouveau modèle de formation tout au long de la vie »

lundi 5 décembre 2016
 Michel MOREL

Rapport sur la formation continue de Daniel Filâtre, Recteur de l’académie de Versailles, Président du Comité national de suivi de la réforme de la formation des enseignants et personnels d’éducation - Novembre 2016

Une information ne manquera pas de surprendre dans ce rapport : les enseignants finlandais sont, avec les enseignants français, ceux qui ont le sentiment d’être le moins bien préparés à leur profession, concernant aussi bien les « contenus disciplinaires » que la « pédagogie appliquée aux contenus à enseigner » et les « pratiques de classe dans la matière enseignée ».
Selon les résultats de l’enquête citée (TALIS, MENESR DEPP) concernant 10 pays – France, Royaume-Uni (Angleterre), Australie, Canada (Alberta), Espagne, Finlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Suède –, les enseignants français et finlandais arrivent détachés… en queue de peloton.
À défaut d’être expliqué, cela aurait au moins mérité d’être souligné dans ce rapport. En effet, comment ignorer que dans la dernière décennie certains n’ont cessé de vanter l’excellence de la formation des professeurs finlandais, allant jusqu’à dire qu’elle constituait la « clé de voûte d’une réussite éducative exceptionnelle » (http://www.ecolechangerdecap.net/spip.php?article251).
Cela justifierait, en tout cas, qu’on compare les recommandations du comité présidé par Daniel Filâtre avec ce qui est effectivement mis en œuvre en Finlande, sans, bien sûr, en tirer de conclusions hâtives.

__

Voici les recommandations du Comité « pour un nouveau modèle de formation tout au long de la vie »

« Partie 1 – Considérer la formation à partir de l’exercice du métier et du développement professionnel

1) Expliciter les attendus de la profession au-delà des principales compétences professionnelles décrites dans le référentiel des métiers du professorat et de l’éducation.
2) Affirmer que la formation continue devient constitutive du métier d’enseignant.
3) Intégrer dans la formation tout au long de la vie, les évolutions de la professionnalité enseignante.
4) Envisager le caractère nécessairement continu du développement professionnel où tout au long de sa carrière, l’enseignant doit être en mesure de conforter ses compétences, d’adapter celles-ci aux évolutions sociétales et aux attendus de la Nation, de consolider ses capacités réflexives et d’enrichir ses pratiques.
5) Considérer les professeurs et les personnels comme des professionnels « acteurs » de terrain pour initier de nouveaux programmes de formation.

Partie 2 – Considérer la formation comme un continuum

6) Considérer la FTLV des professeurs et des personnels d’éducation autour de 3 périodes : une phase de préprofessionnalisation en Licence, une phase de formation initiale en Master et l’accompagnement dans l’entrée dans le métier, une phase de formation et de développement professionnel continu.
7) Renforcer la préprofessionnalisation et la spécialisation progressive en Licence pour tous les étudiants qui dès ce stade, envisagent de devenir enseignants, afin de consolider leur choix et de préparer la suite de leur cursus en Master.
8) Proposer aux autres candidats aux concours de l’enseignement, des modèles de formation et de préparation solides, ambitieux et conformes aux attendus du concours et aux compétences visées telles qu’elles figurent dans les maquettes des deux premiers semestres du Master MEEF.
9) Prolonger la formation initiale par des acquisitions complémentaires afin d’assurer la maîtrise des compétences professionnelles tout au long des premières années d’exercice.
10) Veiller à ce que la charge de travail lors de l’année de stage permette au stagiaire à la fois de se consacrer à son premier enseignement en responsabilité et de se former de manière solide, réaliste et sereine.
11) Concevoir et instaurer, dans le prolongement de la formation initiale, une démarche d’accompagnement et de formation lors de l’entrée dans le métier.

Partie 3 – Construire le modèle de FTLV des enseignants et personnels d’éducation

12) Construire le dispositif de Formation Continuée et continue des enseignants et personnels d’éducation sur des principes équivalents à ceux de la Formation Initiale universitaire.
13) Proposer aux enseignants une formation continue qualifiante et diplômante.
14) Intégrer dans les dispositifs de formation continuée et continue des enseignants des modèles de formation hybrides.
15) Concevoir les nouveaux dispositifs de formation en favorisant les expérimentations et le développement professionnel des enseignants.
16) Conforter des modèles de formation fondés sur les démarches scientifiques, favorisant le transfert des travaux de recherche afin de susciter et d’accompagner l’évolution des pratiques professionnelles.
17) Intégrer, dans tout dispositif de formation continue, la dynamique des collectifs professionnels et partir des problèmes tels que les professeurs ou autres personnels les expriment. »

Lire le rapport


51/130
130/130
35/130
19/130
7/130
7/130
13/130
12/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
35/130
7/130
19/130
10/130
7/130
7/130
22/130
42/130
23/130
21/130
7/130
7/130
17/130
7/130
8/130
7/130
31/130
17/130
32/130
23/130
12/130
8/130
14/130
16/130
19/130
24/130
10/130
15/130
10/130
8/130
16/130
54/130
20/130
10/130
19/130
7/130
10/130

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE