Appel à manifestation d’intérêt

jeudi 9 février 2017

L’essor de la formation à distance et son appui important sur les TICE depuis quelques années sont de nature à renouveler les réflexions dans le domaine de la didactique des langues (Cisel, 2013). Il ne s’agit plus en effet de chercher, en formation à distance, à reproduire les conditions d’une formation en présentiel considérée comme un modèle idéal, mais bien plutôt de développer dans les dispositifs à distance des modalités spécifiques de formation prenant appui sur les caractéristiques des publics et des dispositifs, ainsi que de profiter des plus-values de la « communauté de pratiques » (Wenger, 1998) qui se (re)crée à distance.
Par l’effet de masse qu’ils génèrent, les MOOC (Massive Open Online Course) ou, en français, CLOM (Cours en Ligne Ouverts et Massifs) offrent ainsi une entrée particulièrement intéressante en didactique des langues, que ce soit en complément de formation initiale ou en formation continue d’enseignants. Ils présentent en effet de multiples avantages : accessibles au plus grand nombre, y compris à des enseignants isolés géographiquement ou institutionnellement, ils offrent non seulement la possibilité à ces enseignants de suivre l’évolution des méthodologies didactiques et de développer des pratiques innovantes ou mieux adaptées à leur public, mais également de réfléchir à leurs propres pratiques en les confrontant à celles de leurs homologues travaillant dans des contextes divers.
Ces atouts ne peuvent cependant pas compenser le flou qui entoure à ce jour le développement des MOOC (Mangenot, 2014). Leur mise en œuvre entraîne en effet l’émergence d’un certain nombre de problématiques auxquelles la recherche se doit d’apporter des éclairages.
(...)
En partenariat avec l’AUF et l’OIF, l’université de Lille SHS organise les 3 et 4 avril 2017 un atelier de réflexion visant à préparer le lancement de projets de recherche s’inscrivant dans la thématique de l’exploitation des MOOC pour la formation en didactique des langues. Les conclusions de l’atelier serviront de point de départ à un appel à projets lancé dans les semaines qui suivront.
Les chercheurs intéressés sont appelés à envoyer une proposition de communication ou de table ronde susceptible de faire progresser les réflexions menées durant l’atelier.
Les propositions (une page maximum) sont à envoyer par mail au plus tard le 24 février 2017 à l’adresse suivante :
sophie.babault#univ-lille3.fr


51/130
130/130
35/130
19/130
7/130
7/130
14/130
12/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
35/130
7/130
19/130
10/130
7/130
7/130
22/130
42/130
23/130
22/130
7/130
7/130
17/130
7/130
8/130
7/130
31/130
19/130
32/130
23/130
12/130
9/130
14/130
16/130
19/130
24/130
10/130
15/130
10/130
8/130
16/130
54/130
20/130
7/130
10/130
19/130
7/130

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE