Les Langues Modernes n°1/2017 : « La télécollaboration interculturelle »

dimanche 12 mars 2017

Numéro coordonné par Martine Derivry-Plard

« Éditorial », par Pascal Lenoir [Revue, et site en accès libre]
« Clin d’œil », par Benoît Cliquet [Revue, et site en accès libre]
« La note » , du président, par Jean-Marc Delagneau [Revue, et site en accès libre]

Introduction par Martine Derivry-Plard

[Revue]

« Télécollaboration et apprentissage de la réflexivité enseignante » par Monica Vlad

[Revue]
Résumé
L’article porte sur un projet de collaboration à distance mis en place entre des étudiants du master de Plurilinguisme et français langue étrangère dans l’espace européen de l’Université Ovidius de Constanta (Roumanie) et des étudiants pairs fréquentant le cours de master 2 Pluralité linguistique et culturelle et interventions de l’Université de Tours. Sur la base d’extraits tirés des journaux de bord ainsi que des échanges par mail entre les étudiants provenant des deux contextes, l’article questionne l’apport de la télécollaboration à la formation de la réflexivité enseignante ainsi qu’au développement de la compétence interculturelle.

Mots-clés : télécollaboration, formation des enseignants, réflexivité enseignante, compétence interculturelle, plurilinguisme.

« Télécollaboration en formation initiale des enseignants de langue : retour d’expériences sur des partenariats inter-universitaires » par José Ignacio Aguilar Río et Jean-Paul Narcy-Combes

[Revue]
Résumé
Dans la formation des enseignants, les séances ou les travaux théoriques et l’observation directe ou indirecte de pratiques d’enseignement ont besoin d’être accompagnés d’une « mise en pratique » immédiate sur le terrain-même. La présence d’un médiateur bienveillant, qui organise ces activités, est d’ailleurs souhaitable, tout comme la proposition d’activités d’auto-confrontation, tout aussi « bienveillantes ». L’auto-confrontation, comprise ici comme une forme possible de médiation, peut ponctuellement se matérialiser autour de dispositifs de télécollaboration. L’apport spécifique d’une télécollaboration binationale apparaît, en particulier, dans la relativisation des construits nationaux qui sont moins perceptibles dans une formation mononationale.

Mots-clés : autoconfrontation ; dispositif hybride ; formation initiale d’enseignants de langue ; médiation bienveillante ; télécollaboration binationale ; tuteur.

PDF - 106.9 ko
Annexe à l’article « Télécollaboration en formation initiale des enseignants de langue »

« Enseignants de langues au sein d’un dispositif de télécollaboration : quelles pratiques et quelles représentations de l’interculturalité ? » par Sofia Stratilaki-Klein

[Revue]
Résumé
Cette contribution se situe dans le cadre du projet européen TILA (telecollaboration for intercultural language acquisition) qui, de janvier 2013 à juin 2015, a cherché à étudier l’impact de la télécollaboration sur des collégiens dans cinq pays européens, et ce afin de sensibiliser les élèves et les enseignants aux apports de la télécollaboration sur le plan de l’éveil interculturel. Dans cette contribution, notre analyse s’appuiera sur des entretiens avec des enseignants de langues réalisés à l’issue d’un ensemble de tâches de télécollaboration menées dans le cadre du projet TILA. II s’agira d’un échantillon – certes limité – qui nous permettra de démontrer à quel point la mise en contact d’acteurs sociaux appartenant à des espaces sociohistoriques différents et ancrés dans des cultures éducatives différentes, peut constituer un matériau précieux pour « penser entre les langues » (Wismann, 2012) et, par la même occasion, entre les cultures.

Mots-clés : représentations, communication interculturelle, télécollaboration, TILA, acquisition des langues

« La télécollaboration à travers un scénario pédagogique ludique » par Delphine Chazot

Résumé
La télécollaboration semble présenter plusieurs atouts pour l’apprentissage et l’enseignement des langues. Dans le champ de la didactique du plurilinguisme et de l’intercompréhension, de nombreux projets utilisent des activités télécollaboratives avec les nouvelles technologies, mais il y a peu de recherches concernant l’utilisation de la télécollaboration à travers une activité ludique basée sur le jeu. C’est pourquoi nous présenterons la conception d’un scénario pédagogique ludique qui permet aux apprenants de pratiquer l’intercompréhension et de jouer en utilisant la télécollaboration, ainsi que les résultats d’une expérimentation.

Mots-clés : télécollaboration, nouvelles technologies, scénario pédagogique, apprentissage ludique, intercompréhension.

PDF - 114.1 ko
Annexes à l’article « La télécollaboration à travers un scénario pédagogique ludique »

« E-tandem et « interculturation » : un archipel en chantier ! » par Monique Marneffe

[Revue]
Résumé
Notre contribution croise l’analyse de trois types de données dégagées d’une expérience e-tandem. Celle-ci est menée entre étudiants francophones et néerlandophones suivant une formation en linguistique appliquée. La question principale consiste à déterminer si les étudiants se perçoivent consciemment comme engagés sur les voies de l’interculturation ou « process to becoming intercultural ». L’analyse des perceptions (questionnaires d’enquête), de bilans faits librement par les étudiants et de carnets de bord montre que les étudiants se perçoivent ou se disent davantage progresser en compétence langagière qu’en cheminement sur la voie de l’interculturation. Nous proposons dès lors des pistes pour un rééquilibrage entre acquis en langue et familiarisation avec une approche interculturelle vécue comme un processus dialectique et dynamique.

Mots-clés : E-Tandem, perceptions, carnets de bord, compétence langagière, compétence interculturelle, macro-cyber-tâches, démarche réflexive.
Keywords  : E-Tandem, perceptions, logbook, language, proficiency, intercultural competence , macro cyber tasks, reflexivity.

« Télécollaboration et autobiographie : un projet croisé FLS/FLE » par Christelle Maizonniaux, Myra Deraîche et Hamid Saffari

[Revue]
Résumé
À l’automne 2015, un projet de télécollaboration autour de l’autobiographie a été mis en place entre des apprenants de FLS au Québec et des apprenants de FLE en Australie. L’approche télécollaborative proposée se basait sur la lecture de textes de littérature migrante et sur l’écriture de textes personnels. L’objectif de la recherche visait à déterminer la pertinence de la démarche proposée pour l’ensemble des apprenants. Si un certain nombre d’objectifs pédagogiques sont communs aux deux groupes, on note cependant des différences liées aux contextes sociaux et aux demandes des institutions. Dans le cadre de cette recherche, des questionnaires complétés par les apprenants en amont et en aval du projet ont été analysés ainsi que les textes échangés entre les participants pendant le jumelage. Les productions autobiographiques individuelles réalisées en fin de parcours ont également fait l’objet d’une analyse.

Mots-clés : Télécollaboration- autobiographie- littérature migrante- lecture-écriture- engagement des apprenants- FLS et FLE.

PDF - 155.5 ko
Annexes à l’article « Télécollaboration et autobiographie »

« Télécollaboration pour un éclairage des implicites culturels dans les expressions idiomatiques » par Elena Berthemet

[Revue]
Résumé
L’article est consacré à l’apprentissage des expressions idiomatiques telles que la chasse aux œufs, un poisson d’avril et comme un lundi. Contenant des stéréotypes, des clichés et des généralisations, ces expressions sont liées à la fois à la langue et à la culture. En fonction de leur communauté langagière d’origine, les apprenants auront besoin d’explications pour comprendre les implicites qu’elles contiennent. Les explications sont difficiles à obtenir : les enseignants, poursuivant les objectifs académiques, n’ont pas souvent la possibilité de consacrer du temps aux expressions idiomatiques, et les dictionnaires ainsi que les manuels leur accordent généralement peu d’attention. L’article propose de pallier ce manque d’information par le biais de la télécollaboration. Il décrit un projet destiné aux apprenants non-spécialistes de français langue étrangère de niveau C1, transférable à d’autres niveaux et d’autres langues. Sans donner de recette, il en propose quelques ingrédients et partage avec le lecteur des réflexions autour du projet.
Le lecteur trouvera d’abord l’explication du cadre théorique de l’étude. Deux points seront discutés ensuite : le rôle de la télécollaboration dans la construction du savoir et dans le développement de la compétence interculturelle. La partie suivante du texte est consacrée à l’explication du contexte de l’expérimentation : le groupe de langue, l’objectif fixé, la méthode utilisée ainsi que les difficultés rencontrées sont décrits. L’article détaille ensuite les deux raisons principales pour lesquelles la télécollaboration se révèle bénéfique pour l’apprentissage de ce lexique : l’une langagière et l’autre culturelle. Les étapes du travail en télécollaboration ainsi que les rôles accordés aux pairs et aux enseignants sont discutés avant de conclure. La conclusion comporte une synthèse de l’article et explique les raisons pour lesquelles la télécollaboration est profitable non seulement aux apprenants eux-mêmes mais également à leurs pairs ainsi qu’aux chercheurs intéressés par la description de la langue.

Mots-clés : décentration, interactions, interculturel, langue-culture, socioconstructivisme.
Keywords  : decentring, interactions, intercultural, language-culture, social constructivism.

« Dispositif multimodal interculturel : quelle plus-value pour la communication orale en anglais dans le secondaire ? » par Chantal Guyomard Guihard

[Revue]
Résumé
Cette étude s’intéresse à la dimension communicative. En effet, son étude entre des élèves français apprenant l’anglais et des élèves irlandaises apprenant le français, au-delà de l’aide apportée par les uns et les autres sur le développement langagier en langue cible, révèle des habitus de communication différents : les élèves français face à une incompréhension ou à une difficulté dans la communication ont tendance à attendre et à se taire alors que les élèves irlandaises tentent au contraire de réparer la rupture de communication et proposent des solutions pour aider leurs partenaires français. La description des échanges entre élèves de cultures et de langues différentes permet de repérer des schèmes communicatifs spécifiques aux uns et aux autres et de travailler la communication interculturelle.

Mots-clés : Dispositif audio synchrone, expert, input, multimodalité, négociations de sens, output, tâches.

Hors-thème

« Brève histoire de l’instauration d’une politique linguistique pour le secteur LANSAD » par Séverine Wozniak

[Revue]
Résumé
Dans le contexte actuel de réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche en France, les universités relevant du secteur LANSAD ont souvent pour projet de développer une politique linguistique d’établissement, notamment dans le cadre des campagnes d’accréditation. L’objectif de cette note est de poser quelques jalons pour une première réflexion sur l’élaboration d’une telle politique. Cette analyse est fondée sur notre expérience de suivi stratégique et opérationnel de la politique linguistique de l’Université Pierre Mendès France Grenoble 2 entre 2012 et 2015.

Mots clés : Enseignement supérieur, langues de spécialité, LANSAD, politique linguistique.
Keywords  : Higher education, languages for specific purposes, language policy, teaching of languages to specialists of other discipline.

Livres reçus par Ulrich Hermann

Pour commander ce numéro

Pour s’abonner aux Langues Modernes


51/130
130/130
35/130
19/130
7/130
7/130
14/130
12/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
35/130
7/130
19/130
10/130
7/130
7/130
22/130
42/130
23/130
22/130
7/130
7/130
17/130
7/130
8/130
7/130
31/130
19/130
32/130
23/130
12/130
9/130
14/130
16/130
19/130
24/130
10/130
15/130
10/130
8/130
16/130
54/130
20/130
7/130
10/130
19/130
7/130