Communication de la Commission Européenne concernant les universités

vendredi 16 juin 2006

Communication de la Commission Européenne concernant les universités

Bruxelles, 10 mai 2006

Ján Figel’, le Commissaire chargé de l’éducation et la formation, a déclaré : « Bien que formant des millions de personnes chaque année, l’enseignement supérieur européen reste entravé par nombre d’obstacles, dont certains sont vieux de plusieurs décennies. La communication adoptée aujourd’hui contribue au débat sur la nécessaire modernisation des universités de l’Union européenne ».
« Les universités sont des centrales de production du savoir » a affirmé Janez Potocnik, Commissaire en charge de la science et de la recherche. « À l’instar d’autres pans de la société et de l’économie, elles devront s’adapter aux exigences d’une économie mondialisée fondée sur la connaissance. Les idées que nous soumettons aujourd’hui devraient aider à amorcer un débat au sein des États membres, et des universités mêmes. »
La Commission européenne recense 9 domaines où des changements devraient être introduits pour que les universités européennes contribuent à la création d’une véritable économie de la connaissance. Chaque établissement devrait trouver l’équilibre entre enseignement, recherche et innovation convenant le mieux à son rôle dans sa région ou son pays, selon une démarche nécessairement différenciée. Le but est d’offrir aux universités un cadre leur permettant, à l’ère de la mondialisation, de renforcer leur poids dans la société et l’économie de la connaissance. L’ambition première est naturellement que les universités atteignent un niveau d’excellence dans leurs activités d’enseignement et de recherche.
Les propositions avancées aujourd’hui par la Commission consistent entre autres à :
· accroître la proportion de diplômés passant au moins un semestre à l’étranger ou dans l’industrie ;
· permettre aux étudiants désireux d’étudier ou de faire de la recherche dans l’UE de bénéficier de bourses ou prêts nationaux ;
· aligner les procédures de reconnaissance des qualifications universitaires sur celles applicables aux qualifications professionnelles et à faciliter la reconnaissance des diplômes européens en dehors de l’UE ;
· introduire dans la carrière des chercheurs une formation dans les domaines de la gestion de la propriété intellectuelle, de la communication, de la connexion en réseau, de l’entrepreneuriat et du travail en équipe ;
· imprimer à l’enseignement une nouvelle orientation facilitant une plus grande participation aux stades ultérieurs du cycle de vie, en tenant compte des besoins de la main-d’œuvre européenne et en veillant à ce que les universités puissent s’adapter au vieillissement de la population européenne ;
· modifier les systèmes nationaux de frais d’inscription aux universités et d’aide aux étudiants pour que les meilleurs éléments puissent poursuivre leurs études supérieures et une carrière de chercheur, quelle que soit leur situation d’origine ;
· mettre en place de nouveaux systèmes de financement des universités davantage axés sur les résultats et conférant aux établissements une plus grande responsabilité vis-à-vis de leur viabilité financière à long terme, notamment dans le domaine de la recherche ;
· étendre l’autonomie et la responsabilisation des universités pour qu’elles puissent répondre rapidement au changement, notamment grâce à de nouveaux cursus adaptés aux évolutions récentes, à un resserrement des liens interdisciplinaires et à une démarche mettant plus l’accent sur les grands domaines de recherche (énergies renouvelables, nanotechnologies par exemple) que sur les disciplines. Chaque établissement pourrait aussi bénéficier d’une plus grande autonomie dans le choix de ses enseignants et chercheurs.
La Commission est prête à soutenir la modernisation des universités européennes grâce, d’une part, à un processus d’inventaire et de partage des bonnes pratiques et, d’autre part, à ses programmes de financement de l’éducation, de la recherche et de l’innovation, à savoir le programme d’éducation et de formation tout au long de la vie, le 7e programme-cadre de recherche et de développement, le programme pour la compétitivité et l’innovation, et les actions des Fonds structurels et du Fonds de cohésion.
Pour de plus amples informations, consulter :
http://www.europa.eu.int/comm/education/policies/2010/lisbon_en.html
http://europa.eu.int/eracareers/index_en.cfm
MEMO/06/190


51/130
130/130
35/130
19/130
7/130
7/130
13/130
12/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
35/130
7/130
19/130
10/130
7/130
7/130
22/130
42/130
23/130
22/130
7/130
7/130
17/130
7/130
8/130
7/130
31/130
18/130
32/130
23/130
12/130
9/130
14/130
16/130
19/130
24/130
10/130
15/130
10/130
8/130
16/130
54/130
20/130
10/130
19/130
7/130
10/130

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE