Les sommaires des Langues Modernes

Dans cette rubrique, ne se trouvent que les sommaires des numéros des Langues Modernes et les résumés des articles.
Les articles des Langues Modernes publiés sur le site se trouvent dans l’espace abonnés du site.
Quatre ans après leur publication dans la revue les articles intégraux des dossiers des Langues Modernes publiés depuis 2004 sont accessibles dans l’espace abonnés du site au format pdf permettant la recherche plein texte.

Commande d’un numéro des Langues Modernes à l’unité .

Pour s’abonner.


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 31 janvier 2021
 Laure PESKINE

Les Langues Modernes n° 3/2020 : L’enseignement de la prononciation en classe de langue : démarches et outils – 1. Plurisensorialité et multimodalité

Les contributions reçues pour cette thématique à priori réputée comme rebutante et ardue, a mis en lumière ce qui s’apparente à une petite révolution dans le domaine de l’enseignement des langues vivantes : l’oral devient « tendance », la phonétique n’effraie plus mais attire des chercheurs et des praticiens qui mettent leurs compétences (y compris « techniques »), leur créativité et leur talent à articuler théorie et pratique au service de l’enseignement et de l’apprentissage de l’oralité dans toutes ses facettes.

mercredi 8 juillet 2020
 Laure PESKINE

Les Langues Modernes n°2/2020 : « Sens et émotions dans l’enseignement-apprentissage des langues-cultures »

Toutes les contributions sont innovantes au sens où elles apportent des éléments
qui ne sont pas toujours inclus ou mis en avant dans la didactique
institutionnelle. Elles sont créatrices de savoirs. Ce numéro comporte une
dimension exploratoire – en tout cas par rapport à la didactique
institutionnelle – et peut potentiellement orienter l’avenir. Les articles qui
le composent portent sur la mise en place de dispositifs pédagogiques permettant
de susciter un apprentissage « sensible » de la langue-culture et ce très
souvent dans une perspective comparatiste culturelle. Ils s’appuient sur des
recherches sur les émotions et/ou les sens dans une approche pluri- ou
interdisciplinaire susceptible d’éclairer de façon variée
l’enseignement-apprentissage d’une langue-culture dans l’enseignement secondaire
et supérieur, qui tienne compte des diverses contraintes institutionnelles. Le
point de vue généralement adopté est celui des apprenants et les auteurs
examinent la manière dont l’enseignement-apprentissage, ou plutôt l’expérience
par la stimulation des sens et des émotions, est bénéfique pour l’apprenant et
son appropriation de la langue-culture.

mardi 10 mars 2020
 Laure PESKINE

Les Langues Modernes n°1/2020 : « Enjeux de la comparaison pour les didactiques des langues-cultures vivantes »

Ce numéro des Langues Modernes part du postulat que lorsque l’on aborde une réalité langagière, culturelle ou éducative étrangère, la tendance naturelle consiste bien, dans un premier temps, à comparer ; phase qui permet de repérer les différences et les similitudes entre diverses réalités et qui gagne ensuite « à être suivie d’une interprétation de ces différences à des fins de compréhension » du/des système(s).

samedi 16 juin 2018
 Laure PESKINE

Les Langues Modernes n°2/2018 : « Troubles du langage et de la communication et enseignement des langues »

Les neurologues détectent aujourd’hui des symptômes de la dyslexie dans toutes les langues, qu’elles soient alphabétiques ou logographiques, mais elles prennent des formes nécessairement différentes. Dans les langues alphabétiques, les symptômes varient en fonction de l’opacité des langues. Nous savons que la plasticité neuronale, bien connue aujourd’hui, permet à chacun de trouver des détours pour compenser ces atypies. Encore faut-il que les enseignants prévoient ces détours dans leur pédagogie.

dimanche 18 mars 2018
 Laure PESKINE

Les Langues Modernes n°1/2018 : « Texte littéraire et enseignement des langues : enjeux formatifs »

Ce dossier aborde la question de la formation des enseignants de langues à l’usage des textes littéraires dans leurs classes, et celle, connexe, de l’emploi du texte littéraire comme outil de formation auprès de ces mêmes enseignants. Il fait suite au dossier du 4/2018 qui s’interrogeait sur la place du texte littéraire dans les pratiques de classe.

Navigation

Mots-clés de la rubrique