L’APLV s’associe à la protestation contre la suppression de la qualification des futurs enseignants du supérieur par le Conseil National des Universités (CNU) suite à un amendement voté par le Sénat

lundi 23 novembre 2020
 Jean-Marc DELAGNEAU

L’APLV se joint aux protestations de nombreuses associations d’enseignants du supérieur en langues vivantes étrangères et régionales contre la suppression de la qualification des futurs enseignants du supérieur, maîtres de conférences et professeurs des université, par le Conseil National des Universités (CNU), suite à un amendement adopté par le Sénat dans la nuit du 28 au 29 octobre 2020, avec le soutien de la Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation. Cet amendement remet en cause l’existence d’un statut national d’enseignant-chercheur, indispensable à la garantie d’un service public d’enseignement supérieur d’égale qualité sur l’ensemble du territoire, en transférant l’ensemble de la gestion des carrières des enseignants-chercheurs aux établissements. En ce qui concerne les langues vivantes étrangères et régionales, la qualification des candidats par les sections correspondantes du CNU est également une garantie du maintien d’un potentiel d’enseignement et de recherche de qualité respectant la diversité linguistique au niveau national, alors que celle-ci est souvent remise en cause actuellement par les politiques locales des établissements pour les enseignements de langues autres que l’anglais jugé nécessaire pour la communication internationale. Si cet amendement est maintenu, il sera désormais très facile aux responsables d’établissements de justifier la non-ouverture de postes pour ces langues par l’absence de candidats éventuels, suite à la suppression du vivier national de candidats qualifiés par le CNU.
Pour toutes ces raisons l’APLV s’associe aux protestations exprimées par de nombreuses associations disciplinaires approuvant la demande de suppression de cet amendement par la Commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblée nationale, formulée par la Présidente de la Commission Permanente du CNU - organe rassemblant les bureaux des différentes sections disciplinaires - dans une pétition en cours :
http://chng.it/y97MP6Hc


Navigation

Articles de la rubrique

  • L’APLV s’associe à la protestation contre la suppression de la qualification des futurs enseignants du supérieur par le Conseil National des Universités (CNU) suite à un amendement voté par le Sénat

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Publicités

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE